03 février 2009

Message important

Eh les gars ! Ça y est  l'édition spéciale Voiron va prendre fin, suis pas reconduite !! A moi les petit dej' grassouillets devant  la matinale AB1 : cornflakes devant les filles d'à côté, pain confiture devant les nouvelles filles d'à côté et sandwiche au fromage devant Premiers baisers. Quoi ? il est 11 heures, j'ai droit de manger du Babybel. Et puis si j'étais pas là qui ferait l'audimat de Jean-Luc Azoulay le producteur, acteur, présentateur, scénariste de ces séries hein, jvous le demande ? Comment il ferait Jacky... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 23:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 décembre 2008

Moi journaliste alimentaire ?

Semblerait que j'ai rien posté depuis début décembre. C'est pas de ma faute si je travaille. Ok le travail a bon dos. Je vais être plus franche : je digérais. Bah oui, je ne sais pas pourquoi mais ces dernières semaines la vie n'a mis sur mon chemin que des gens prêts à m'offrir un verre de vin chaud à la cannelle, une cuisse de homard grillée et quelques parts de bûches aux pâtes de fruits. C'est très dur, mais je  me suis sacrifiée pour l'amour du travail bien fait. Notez que maintenant je sais cuisiner les noix de... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 19:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 décembre 2008

Norah jones en slip dans les chaussettes

Tin ça fait deux jours que je patauge dans la neige. Certains trouveraient ça bien. Bah oui, vrai, la neige c'est pur comme de l'eau de roche, magique, tu peux faire des bonhommes et la lancer dans l'oeil de celui que t'aime en secret. Mais quand on est journaliste montée sur calepin à Martigueux les-deux-moignons et qu'on arpente les rues sans discontinuer, on échappe pas à la fonte du glacier dans les bottines. Et moi j'en ai marre d'écrire mes papiers en chaussettes, les godasses sous le radiateur. Parce que dès que ça commence à... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 23:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 décembre 2008

Martigueux sur Gicours : la débâcle continue

Bon mes lumignons, vla t'y pas qu'il m'est arrivé un fait divers stantôt comme ils disent dans l'coin ! Mon premier fait divers par Mattel : il y a trois jours un brave homme que mon téléphone appelle Dédé (pour de faux mais le type est vrai) me demande si je suis au courant. Au courant de quoi ? "Bah de ce qu'ils ont dit sur France Bleu Isère...le  gars éboueur qu'est mort écrasé sous son camion poubelle  ce matin ?" Euh...bah nan. Gloups je sens déjà que ça va être pour ma pomme. Moi professionnelle : "je... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 22:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 décembre 2008

Une pintade rôtie laissée sans vie

Je vous fous la rage avec mes photos de chat pourries et zavez raison. Vous me voyez plus, je passe en coup de vent le soir mes chaussures à la main et je dis même pas bonsoir. Mais moi mes échalotes rôties je n'ai PLUS de vie ! Je suis au service de mon travail. Vous voyez ? La nuit je rêve des erreurs que j'ai pu commettre le jour. Et le jour je pense aux erreurs que j'avais rêvé qu'il fallait plus que je commette. Ce qui fait que je bosse all life long ! Et que quand j'ai des jours de congé comme je ne maîtrise pas toutes les... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 11:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 octobre 2008

Exposition Voiron 1

Mes têtards il est temps de commencer la rétrospective pour que vous compreniez ce que je vis au quotidien. Je vous ai donc fait une petite sélection de photos. La presse quotidienne régionale c'est : -faire la bise                     - avoir l'esprit sport   -serrer des louches            -aimer les mioches   -courir partout - arpenter les rues avec un plan parce qu'on sait pas où c'est ... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 23:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 octobre 2008

Chantons (la tête mouillée) sans parapluie

Vous me croyez si je vous dit qu'à Voiron en deux semaines je me suis fait chourrer un vélo et un parapluie que ma chef m'avait prêté ? Je vous jure. Heureusement elle est bon bougre, elle m'en a pas voulu. C'est peut-être parce que je lui ai ramené le parapluie de quelqu'un pour compenser la perte du sien. C'est nul hein? Bah oui je suis une méchante vilaine et j'ai hésité avant de faucher le parapluie noir à manche de bois qui trônait fièrement à l'entrée de la médiathèque où j'avais rendez-vous en lieu et place du longiligne... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2008

Le jour où on m'a volé mon vélo

Bon les jeunes, Cette fois-ci j'espère que je ne vais pas me faire effacer mon message sinon je vais chercher la police du blog, je préviens hein ! Aujourd'hui, c'était ma fête. Merci donc de me l'avoir souhaité bande de raclures de betteraves. Du coup tiens je vais m'adresser mon message à moi-même comme si j'étais mon lecteur puisque jadis je m'adressais au lecteur qui portait le nom du saint du jour. Pour trier, parce que j'en ai tellement ! Donc, disais-je, aujourd'hui c'était ma fête dans tous les sens du terme. Figurez-vous... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 00:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 octobre 2008

Martigueux sur Gicours : les pompiers évacuent une octogénaire enfermée dans un urinoir

Bon, à J+3 j'ai plus de visibilité. Je suis dans une phase de doute existentiel et de frénésie pulmonaire. Qu'est-ce à dire ? Je n'en sais rien mais j'aimais bien la phrase. J'aime beaucoup mon travail qui consiste la majorité du temps à aller rencontrer des gens que je ne connais pas pour parler de choses que j'ignore et en tirer quelque chose (comme quoi on peut créer de la matière à partir du rien, ou du tout je ne sais plus). Dans la panique, il arrive de commettre quelques boulettes. J'ai par exemple tenté d'expliquer il y a... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 21:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
14 octobre 2008

Histoire de Bécassette et le chemin noir

Lecteurs d'outre-montagnes bonjour, Ma première journée à Voiron newspaper a été un peu fracassante. Ces gens-là bossent 79 heures par jour dans la chaleur des locaux, sur des bécanes (comprenez ordinateurs) qui ne fonctionnent que quand ça les chante. Quasi exclusivement composée de gallinettes cendrées et juste d'un seul mâle faisan, l'équipe se serre les coudes au maximum autour du poêle pour ne pas périr dans la tempête d'informations à traiter ou...à trouver quand il ne se passe rien. Et moi dans tout ça j'essaye de rester... [Lire la suite]
Posté par trolporteur à 09:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]